La procrastination

Chaque étudiant qui fait des études supérieures apprend, à son entrée, le mot procrastination.
Mais qu’est-ce que c’est?
La procrastination est le fait de remettre à demain ce qu’on peut faire aujourd’hui.

Nous savons tous qu’il est important d’avoir des passe-temps dans la vie, mais lorsque ceux-ci viennent interférer avec tes résultats scolaires, avec ton avenir, peut-on les considérer comme une nuisance?

En effet, lorsque vient le temps de porter importance à nos études, tout devient soudainement plus intéressant. Le téléphone, la télévision, Internet, la lecture et même, dans mon cas, le ménage. Ensuite, nous réalisons que certaines choses n’ont pas tellement d’importance, que ce n’est pas si grave que ça si on le fait pas. Puis on pense que les petites choses peuvent se faire en quelques minutes. Finalement, on se dit qu’on n’y peut rien puisqu’on est né comme ça. Eh bien, laissez-moi vous apprendre que toutes ses raisons ne sont que des excuses pour ne pas se mettre à la tâche.

Voici cinq conseils à faire pour éviter la procrastination :

  1. Prendre le problème au sérieux.
    L’idée est de décortiquer son comportement afin de mettre en place des stratégies adaptées.
  2. Se fixer deux à trois priorités et… S’y tenir
    Dressez-vous une feuille de route balisée et elle vous évitera de vous éparpiller, car savoir exactement ce que l’on doit faire sur une journée ou une semaine donne du sens à son action.
  3. Pas d’effort sans réconfort
    Si vous avez d mal à vous accorder des jours de repos en travaillant même le week-end, ne vous étonnez pas d’être un procrastinateur. Nos ressources attentionnelles sont limitées. Vous devez donc apprendre à gérer votre énergie de concentration afin de vous mériter une pause indispensable.
  4. Adopter la méthode « Pomodoro »
    Tenter de séquencer vos journées en alternant pauses activités. Commencer doucement par travailler pendant 10 minutes et puis prendre 5 minutes de repos (Ne trichez pas, CINQ minutes seulement). Puis remettez-vous au travail pour un autre 10 minutes et ainsi de suite. Lorsque la tâche vous semble plus facile, augmentez les séquences de travail et par le fait même, le temps de pause.
  5. Savoir sortir du cadre (Et de son lit 😉 )
    Se donner des règles pour éviter de procrastiner, d’accord, mais il faut faire attention pour ne pas rester dans le travail en tout temps. Lorsque vous travaillez et que vous bloquez, autorisez-vous une pause, vous y avez droit. Mais n’oubliez pas de reprendre dès que vous vous sentirez prêt.

Bref, sachez doser votre procrastination, mais n’oubliez pas de faire votre travail! 😉

Janick Roy

Sans-titre-2

https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/efficacite-personnelle/5-conseils-contre-la-procrastination-a-lire-maintenant-pas-demain-308075.php

http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/23/procrastination-7-raisons-pour-lesquelles-vous-remettez-tout-au-lendemain_n_3138831.html

Images:

http://impactbienetre.com/entrevue-sur-la-chasse-a-la-procrastination/

https://www.ideecadeauphoto.com/blog/la-procrastination/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :